Dr Ludovic Lievain, Chirurgie Plastique Esthétique & Reconstructrice à Rouen - 02 76 67 63 16

Augmentation mammaire

SANS PROTHESE

Lipoaspiration HD

sublimer les reliefs musculaires

Lifting sans chirurgie

Remodelage des fesses

Prendre Rendez-Vous
 

Quels sont les principes du lifting mammaire ?

Les principes du lifting mammaire (cure de ptose mammaire) sont globalement les mêmes que ceux de la réduction mammaire en n'enlevant que de la peau et pas de volume. On va remonter le sein en déplaçant l'aréole et en enlevant la peau qui est en excès.

 
 

Quelles sont les conditions de prise en charge par la sécurité sociale ?

La sécurité sociale ne prend jamais en charge la cure de ptose mammaire. Les douleurs dorsales ne rentrent pas en compte dans la décision de prise en charge, ni le nombre d'enfants. C'est une résection de plus de 300g par sein qui justifiera la prise en charge

 
 

L'intervention est-elle douloureuse ?

Les douleurs dans les suites d'un lifting mammaire sont en général très faibles. Des antidouleurs simples suffisent en post opératoire.

 
 

Quel type d'anesthésie est utilisé ?

Nous réalisons cette intervention exclusivement sous anesthésie générale.

 
 

Où sont placées les cicatrices ?

Pour remonter le sein, l'aréole va être déplacée, il y aura donc au minimum une cicatrice tout autour de l'aréole, à sa jonction avec la peau du sein. Si le sein tombe plus, peuvent s'ajouter une cicatrice verticale partant de l'aréole et allant jusqu'au sillon ainsi qu'une cicatrice dans le sillon sous le sein. Ces cicatrices sont nécessaires pour remonter le sein. Elles sont en général assez discrètes, la cicatrice dans le sillon étant cachée par le sein, la cicatrice verticale a tendance à être de plus en plus discrète avec le temps et la cicatrice péri-aréolaire est à la jonction entre 2 couleurs.

 
 

Quels sont les risques ?

En dehors des risques liés à l'anesthésie, le lifting mammaire expose aux risques d'hématome (poche de sang), d'infection (poche de pus) et de sérome (poche de lymphe). Dans ces cas, il peut être nécessaire de retourner au bloc opératoire pour évacuer ces liquides ou bien faire des ponctions en consultation. Au niveau de l'aréole, il peut y avoir des modifications de sensibilité, jusqu'à la disparition de la sensibilité, et dans de rares cas une nécrose de l'aréole : l'aréole va être détachée de sa position initiale pour être repositionnée au bon endroit. On coupe donc des petits vaisseaux qui peuvent être utiles à la vitalité de l'aréole, ce qui peut occasionner la mort ce celle-ci. Comme dans toute intervention, il peut aussi y avoir des troubles de cicatrisation.

 
 

Combien de temps après l'intervention peut-on reprendre une activité normale ?

L'autonomie est récupérée à la sortie de l'hospitalisation. Cependant, il faut proscrire le port de charges lourdes durant le premier mois. L'activité professionnelle peut donc être reprise au bout de 2 semaines si elle n'est pas trop physique. Les activités sportives pourront être reprises au bout de 2 mois.

 
 

Combien de temps après l'intervention peut-on observer le résultat définitif ?

La prescription d'un arrêt de travail est totalement interdire dès lors que l'intervention n'est pas prise en charge pas la sécurité sociale. Il faut donc prévoir des vacances ou des congés sans solde.

 
 

Quelle est la durée de l'arrêt de travail ?

L'œdème post-opératoire peut durer 3 à 6 mois. Il n'est pas douloureux mais peut donner une sensation d'être « gonflé » après l'intervention. De plus, juste après l'intervention, le sein est très remonté, il va progressivement se dérouler pour reprendre un aspect normal en 1 mois et le résultat sera stable entre 3 et 6 mois.

 
 

Quelle est la durée de l'intervention ?

En fonction de la quantité à retirer l'intervention peut durer entre 1h30 et 3h.

 
 

Quelle est la durée de l'hospitalisation ?

Dans certains cas l'intervention peut se faire en ambulatoire, sinon une seule nuit d'hospitalisation suffit.

 
 

Que faut-il faire avant l'intervention ?

La chirurgie ne peut être envisagée qu'après certaines étapes indispensables :

  • 2 consultations au moins avec le chirurgien
  • 1 consultation avec l'anesthésiste
  • Réalisation d'une imagerie mammaire (mammographie ou échographie)
  • Adaptation des traitements préexistants au besoin
  • Arrêt total de toute consommation tabagique pendant minimum 1 mois avant l'intervention.

 
 

Quels sont les soins post-opératoires ?

Les soins post opératoires sont simples. Ils comportent :

  • Des pansements simples par une infirmière 3 fois par semaine pendant 2 semaines
  • Le port de bas de contention jour et nuit pendant 15 jours
  • Le port d'un soutien-gorge de ce contention post-opératoire pendant 1 mois jour et nuit puis pendant 1 mois à mi-temps
  • La prise des médicaments contre la douleur à la demande
  • Arrêter toute consommation tabagique au moins 1 mois après l'intervention.

 
 

Quelles précautions prendre pour la cicatrice ?

Il y a de nombreux éléments qui influent la cicatrisation. Il est d'abord impératif de respecter une éviction totale du tabac au moins 1 mois avant et 1 mois après l'intervention. A partir de la cicatrisation totale, en générale obtenue 15 jours après l'opération, la cicatrice peut être hydratée avec la crème hydratante de votre choix au moins 1 fois par jour. Elle peut être aussi massée afin d'éviter les adhérences. L'application de patch de silicone est optionnelle mais peut aider à l'obtention de cicatrices fines. Il faut éviter les bains d'eau de mer ou à la piscine le premier mois à cause du sel et du chlore qui peuvent agresser les cicatrices. Les 2 mois suivants, il faudra rincer à l'eau claire les cicatrices dès la sortie du bain pour les mêmes raisons.

La technologie UrgoTouch® peut être utilisée au cours de cette intervention afin de favoriser une bonne cicatrisation. cliquez ICI pour en savoir plus

 

La Société Française de Chirurgie Plastique Esthétique et Reconstructrice a rédigé une fiche d'information pour ce type d'intervention :